RSS

Est-ce que l'Europe est prête pour accueillir les touristes chinois

L'appréciation des besoins et de la culture des gens venant de régions diverses sera un bon point de départ pour accueillir des touristes chinois.

Des touristes chinois de plus en plus présents en Europe

Le printemps est finalement arrivé à travers l'Europe et avec cela le début de la période des fêtes. Les touristes afflueront de tout autour du monde et profiterons sans aucun doute des nombreuses destinations touristiques européennes. Encore une fois, on s’attend à une augmentation dramatique du nombre de touristes venant du continent chinois.
La China Tourism Academy a annoncé que le nombre de touristes du pays qui choisira l'Europe cette année est, dans la prévision, plus du double des 3.5 millions de l'année dernière.
En outre, la prévision est de 100 millions de chinois voyageant à l'étranger cette année et ce nombre devrait doubler avant 2020. La plupart des entreprises non plus loin que des pays/destinations asiatiques voisins mais ceci n'est pas simplement due à des facteurs de temps. La proximité géographique est un facteur mais plus important est la distance psychologique. La classe moyenne émergente de Chine se sent plus confortable avec la culture asiatique.

L’adaptation des pays européens aux touristes venant de Chine

Des pays européens ont en effet détendu des exigences de visa et font un effort supplémentaire pour attirer un nombre croissant de touristes chinois riches en liquidités.
Par exemple, la France, l'Italie et la Belgique ont tous récemment rationalisé leurs procédures de demande de visa et processus spécifiquement pour des touristes chinois.
Mais des efforts spéciaux supplémentaires ont-ils aussi été faits pour développer une compréhension réelle des besoins et des désirs du touriste chinois typique en Europe ? Est celui-ci le groupe relativement homogène ou des segments différents apparaissent-ils ?
Est-ce que l’Europe est prête pour accueillir les touristes chinois ?

Pour des pays européens, cette montée dans les venues de la Chine présente tant une occasion autant qu'une menace. 

  • Digg
  • Del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Un groupe de touristes chinois a été jeudi la cible de plusieurs malfaiteurs cagoulés qui se sont emparés de leur argent, matériel électronique et bijoux à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris aujourd'hui de sources concordantes. L'agression s'est produite dans la nuit de jeudi à vendredi non loin de la station de métro Saint-Denis Basilique alors qu'un groupe de 48 Chinois en vacances à Paris se dirigeait vers son hôtel, a déclaré à l'AFP une source proche de l'enquête, confirmant une information du journal Le Parisien. "Le groupe a été pris à partie par plusieurs malfaiteurs dans la rue. Cinq d'entre eux ont été victimes de vol et ont été molestés", a précisé cette source, ajoutant que les malfaiteurs avaient fait usage d'un aérosol de gaz lacrymogène.

Selon une source judiciaire, les victimes se sont fait dérober 2.200 euros en espèces, des téléphones portables, des appareils photo, deux passeports, ainsi qu'une carte bleue et des bijoux. Le dispositif de sécurisation du centre-ville de Saint-Denis a été renforcé, a précisé la source proche de l'enquête. Selon des sources policières, les touristes chinois, mais aussi les Japonais, sont traditionnellement une cible privilégiée des pickpockets car ils ont souvent de fortes sommes d'argent en liquide sur eux.

Début mai, le ministère de l'intérieur a annoncé que des "patrouilleurs" chinois, policiers pour la plupart, seraient présents cet été dans les sites touristiques en France afin "de faire de la prévention" au bénéfice de leurs compatriotes face aux pickpockets

Mario a dit…

Personnellement, je ne crois pas non plus à la formule dans laquelle l'Etat (ou l'un de ses démembrements) s'occuperait de tout.

Il est nécessaire que ce soient les acteurs eux-mêmes qui se mobilisent.

L'idée d'une fondation ne me paraît pas saugrenue, dès lors qu'elle serait en charge d'un branding de nature assez particulière, puisque celui d'un pays.

Celle qui a été fondée pour le branding de l'Inde fonctionne remarquablement bien. Il faut dire que le niveau est très élevé (professionnel et culturel).

Pour des raisons évidentes, il n'est pas envisageable de "confier l'image de la France" à des professionnels du marketing. Ce n'est justement pas un produit marketing.

Je suis un peu effaré que sous couvert de "pragmatisme", on puisse considérer l'image de la France comme un produit marketing.

C'est un peu comme si on disait : non finalement bleu blanc rouge ce n'est pas adapté au marché, je vous propose noir rouge vert, pour cette saison !

Anonyme a dit…

regardez sur ce post la suite de l'histoire
http://forum.doctissimo.fr/viepratique/Actualites/touristes-chinois-france-sujet_23110_1.htm

Polo a dit…

Dans ces restaurants bien placés, le recrutement est souvent géré par les syndicaux mais pas par le patron. La place dans ces établissements est une rente, on m'a dit qu'un serveur peut toucher jusqu'à 7000 euros par mois.

Je connais assez mal ce secteur (même si j'ai été moi-même salarié dans un hôtel au service blanchisserie pendant l'été pour me faire de l'argent de poche quand j'étais étudiant).

Si la situation est telle que vous la décrivez, alors cela veut dire qu'elle est bien pire que ce que je croyais.

Le terme de rente est tout à fait approprié, à condition d'y ajouter l'irresponsaibilité, l'arrogance et l'absence totale de sens des relations humaines.

Irresponsabilité au sens où l'attractivité de Paris (et accessoirement le CA des restaurants) dépend de la qualité de l'accueil, de sorte que ces gens sont en train de tuer la poule aux oeufs d'or. Même si Paris jouit d'une bonne image, et même si les restaurants bien placés peuvent compter en partie sur les avantages de cette situation, les touristes s'en souviennent lorsqu'ils ont été maltraités et non seulement ils ne reviennent plus mais en plus ils répandent la nouvelle.

L'arrogance au sens où ils prennent les "clients" pour des "choses", en prétendant renverser les rapports, sans se souvenir qu'ils sont au service de ces clients.

Absence de sens de l'accueil et des rapports humains alors qu'ils sont dans une profession de l'hospitalité dans laquelle le sens du service est primordial.

Tochina Mike a dit…

Je suis completement d'accord avec vous le contact humain c'est très important tout au long du séjour. Ce que comente Nicolas est tout a fait logique, les principaux béneficiares sont les acteurs locaux et non l'hotel en tant que tel. Au niveau de l'hotel, je vois un risque, tout client qui se trompe dans une transacción, ou a des doutes sur l'utilisation, ira voir le concierge (donc plus de travail). Mais appliqué a une plateforme de comerçants locaux c'est une excelente idée pour faire connaitre leur produit et services......de là à penser que la cible c'est pas l'hotel en soit, mais le tissu économique local (les commerçants, restaurants, sales de spectacles,etc.)

Enregistrer un commentaire

Notre blog Chine et ses partenaires Cadeau